Quantcast
Le diabète : Diagnostic et types | Depense-Moins.fr

Le diabète : Diagnostic et types

Catégorie: Archiver
Etiqueter: #bien-être
Partager:

Le diabète sucré est un trouble métabolique chronique qui affecte les processus énergétiques de notre organisme. Après l’ingestion quotidienne d’aliments, une bonne partie des nutriments est décomposée en sucres (glucose), qui sont ensuite transférés dans les vaisseaux sanguins. Lorsque le taux de sucres (glycémie) dépasse le seuil fixé, le pancréas entre en action. Il libère l’hormone insuline, la clé métabolique la plus importante de tout le processus énergétique. La quantité exacte de glucose à libérer dans le sang est gérée avec précision par cette hormone clé. Dans le cas des patients diabétiques, le pancréas est incapable de produire suffisamment d’insuline pour réguler ces doses de glucose, qui ont tendance à augmenter de manière incontrôlée dans le sang. Cela entraîne des dommages dans les systèmes nerveux, rénal et cardiaque, ainsi que des effets néfastes sur la vision.

Il est important de savoir que le diabète n’est pas une maladie contagieuse, c’est-à-dire que le fait de vivre avec un patient diabétique ne vous amène pas à le contracter. Il n’est pas héréditaire, en ce sens que, à l’exception de quelques variétés très rares (par exemple le MODY), il n’y a pas de possibilité de transmission de la maladie de génération en génération. Toutefois, il existe une prédisposition familiale, plus marquée dans le cas du diabète de type 2, de sorte que ceux qui ont un diabétique parmi les parents du premier degré (parents, frères et sœurs) ont un risque plus élevé de tomber malade que ceux qui n’ont aucun parent atteint de la maladie.

Diagnostic du diabète

Le diabète est diagnostiqué dans les cas typiques suivants :

  • L’hémoglobine glyquée (HbA1c) est supérieure ou égale à 6,5 %.
  • La glycémie mesurée en laboratoire est égale ou supérieure à 126 mg/dl (le matin, après 8 heures de jeûne, en deux circonstances).
  • La glycémie est égale ou supérieure à 200 mg/dl à la deuxième heure après une charge orale de glucose (dans deux circonstances).
  • La glycémie est égale ou supérieure à 200 mg/dl à tout moment de la journée en présence de troubles (symptômes) typiques de la maladie (une circonstance suffit).

Il existe également des conditions dans lesquelles la glycémie est sous-optimale et représente un risque accru de développer un diabète à l’avenir. Ces conditions sont diagnostiquées et définies comme suit :

  • Hémoglobine glyquée entre 6,00 et 6,49 % (risque élevé de diabète)
  • Glycémie à jeun entre 100 et 125 mg/dl (altération de la glycémie à jeun)
  • Glycémie deux heures après l’ingestion de glucose entre 140 et 199 mg/dl (intolérance au glucose).

Environ une personne sur cinq présentant ces conditions développera un diabète dans les 5 ans.

Types de diabète

Le diabète est une maladie assez complexe, car il contient de multiples syndromes cliniques. Il peut être considéré comme un groupe de maladies différentes, unies uniquement par le fait que la glycémie est élevée.

Les principales variétés de diabète sont les suivantes :

  • Le diabète de type 1 (également appelé insulinodépendant) est d’origine auto-immune et est la conséquence d’une destruction relativement rapide des cellules du pancréas qui produisent l’insuline. Cette destruction est provoquée par des substances (anticorps, cytokines) produites par les cellules du système immunitaire de l’organisme, probablement en réponse à un virus ou à une ou plusieurs toxines présentes dans l’environnement.
  • Le diabète de type 2 (également appelé non insulinodépendant) se développe, sur plusieurs années, en raison d’un déficit de production d’insuline, qui n’est toutefois jamais aussi grave que celui présent dans le diabète de type 1 et ne dépend pas de l’auto-immunité. De multiples altérations génétiques et des facteurs acquis (environnementaux) sont responsables d’un déficit en insuline qui est généralement associé à une moindre efficacité de l’insuline. Le diabète de type 2 apparaît principalement après l’âge de 40 ans, mais l’âge de son apparition diminue en raison de la prévalence croissante de l’obésité, même chez les personnes plus jeunes.
  • Le diabète gestationnel apparaît pendant la grossesse et disparaît généralement après l’accouchement. Les femmes qui ont eu un diabète gestationnel risquent de développer encore un diabète gestationnel lors des grossesses suivantes et un diabète de type 2 au cours de leur vie.
  • Le diabète monogénique est une variété dans laquelle il existe une seule anomalie génétique capable de provoquer un état d’hyperglycémie. C’est un diabète qui se transmet d’une génération à l’autre (un grand-parent, un parent et un enfant sont touchés) et qui apparaît plus tôt que le diabète de type 2 même s’il partage de nombreuses caractéristiques. L’exemple typique est le MODY (Maturity Onset Diabetes of the Young) dont il existe de nombreuses variantes en fonction du gène impliqué. Cette catégorie comprend également le très rare diabète néonatal et d’autres variantes tout aussi rares.
  • Dans le diabète secondaire et le diabète médicamenteux, d’autres maladies ou médicaments entraînent une altération de la sécrétion ou de l’efficacité de l’insuline. Les maladies susceptibles de provoquer un diabète sont la pancréatite chronique, la cirrhose du foie, l’insuffisance rénale chronique, l’acromégalie et le syndrome de Cushing. Le diabète se développe également lorsque le pancréas est enlevé chirurgicalement. Le diabète, surtout chez les personnes prédisposées, peut se développer lors d’un traitement prolongé à la cortisone ou à d’autres médicaments.

En tant qu’ensemble de maladies différentes, chaque type de diabète présente des symptômes, des causes et des traitements uniques.

Publié: 30/03/2022À partir de: ElisaT

Tu pourrais aussi aimer

Comment fonctionne une greffe de cheveux ?

Souvent, les personnes souffrant de problèmes de calvitie précoce ou de perte de cheveux veulent savoir comment fonctionne la transplantation capillaire et quelles sont les techniques disponibles pour reconstituer progressivement la chevelure. Par rapport à l’utilisation de compléments capillaires ou de lignes cosmétiques spécifiques, la transplantation a été considérée comme l’un des rares traitements de… Continue reading Comment fonctionne une greffe de cheveux ?

30/03/2022ElisaT

Injections anti-rides Botox : comment fonctionnent-elles ?

La toxine botulique, une substance produite dans la nature par la bactérie Clostridium Botulinum, interrompt temporairement la transmission de l’influx nerveux qui détermine la contraction des muscles mimiques. Par conséquent, les rides du visage causées par une contraction excessive des muscles mimiques du visage seront lissées. Elle est injectée dans les muscles individuels dont l’activité… Continue reading Injections anti-rides Botox : comment fonctionnent-elles ?

30/03/2022ElisaT

Perte auditive : ce qu’il faut savoir avant d’acheter une aide auditive

Le choix d’une aide auditive n’est pas facile, surtout si vous n’en avez jamais utilisé. Il en existe de différentes formes, couleurs et niveaux de technologie.Le premier facteur à prendre en compte pour déterminer l’appareil auditif à choisir est votre perte auditive, qui peut aller de très légère à sévère. Ensuite, vous devez savoir ce… Continue reading Perte auditive : ce qu’il faut savoir avant d’acheter une aide auditive

29/03/2022ElisaT

Soins de la peau : les meilleures pratiques pour un rituel de beauté efficace

Conseils de dermatologues sur les rituels de beauté efficaces Ceux qui ont toujours pensé que le résultat d’un rituel de soin parfait pouvait dépendre uniquement de la qualité des produits utilisés se trompent probablement. Selon un certain nombre de dermatologues et de spécialistes, c’est l’ordre dans lequel les produits sont appliqués qui joue un rôle… Continue reading Soins de la peau : les meilleures pratiques pour un rituel de beauté efficace

29/03/2022ElisaT